Sommaire

HISTOIRE - PRESENTATION DU QI GONG
 
Le Qi Gong

Le Qi Gong (Chi Kong) est un art millénaire chinois.
Via la méditation, des postures, des massages, des exercices respiratoires et des mouvements, l’enveloppe corporelle est entretenue pour que l’esprit est envie de l’habiter. Ces pratiques permettent de mieux capter l’énergie vitale contenue dans l’air et la nourriture et de mieux la faire circuler dans tout le corps.
Ainsi, notre corps serait en mesure de mieux se défendre contre les maladies et ses capacités seraient améliorées pour que nous profitions plus de cette vie.

Le Qi Gong santé

Pour bien développer le Qi Gong, le ministère des sports de Chine a créé en 2001 l'association nationale de Qi Gong santé dont l'objectif essentiel est une large diffusion du Qi Gong.

Pendant 10 ans, une étude a regroupé plus de 200 experts de Qi Gong issus des hôpitaux et des universités pour mieux comprendre la nature des mouvements et leurs effets sur la santé.

Ils ont mis en évidence la qualité des différentes pratiques traditionnelles en y apportant un éclairage scientifique. Ce travail a débouché sur la création de nouveaux enchaînements et de la musique qui les accompagne.

Depuis 2006, des experts chinois sont allés enseigner ces nouveaux enchaînements dans une trentaine de pays : on estime à 2 millions le nombre de personnes qui pratiquent le Qi Gong santé hors de Chine.

La Fédération Internationale de Qi Gong santé a été créée en 2012 : elle organise des congrès, des compétitions, des stages et des passages de grades.

Les méthodes enseignées
1. Méditation
2. Ba duan jin (huit trésors)
3. Yi Jin Jing (assouplir les tendons et les muscles)
4. Liu Zi Jue (les six sons thérapie)
5. Wu Qin Xi (les cinq animaux)



Méditation


La méditation est une pratique permettant la paix intérieure, l'apaisement progressif du mental.

Depuis la nuit des temps, elle est pratiquée en observant la nature, en écoutant le chant des oiseaux, en goutant des mets savoureux, en sentant l’odeur de l’herbe fraichement coupée, …

La difficulté est d’apprendre à l’effectuer sciemment.

L’apprentissage se fera soit immobile (assis ou debout) soit en mouvement (marche méditative), en concentrant son esprit sur la respiration.

8 trésors 八段錦


Mis au point il y a presque mille ans et transmis de générations en générations, l’enchaînement des huit pièces de brocart (ba duàn jin) constitue un outil précieux visant à entretenir la santé en renforçant les muscles, les articulations, les tendons, les os, ainsi que le système digestif.

On raconte que le général Yue Fei (岳飛), qui vivait sous la dynastie des Song du Sud (南宋) (960-1280 de notre ère), l'aurait inventé (comme il serait à l’origine du Xingyi Quan) pour fortifier ses soldats.

Ces exercices se veulent accessibles et ne nécessitent donc pas, pour commencer, une respiration particulière. Avec la pratique, une respiration abdominale pourra être adoptée.

Les étirements doivent privilégier la douceur. Sans forcer la concentration, l’attention est davantage portée sur le relâchement, qui entraîne l’enracinement.

Pour en tirer tous les bénéfices, comme pour tout exercice de Qi Gong, il faut prendre conscience de l’harmonie entre le corps, la respiration, et l’esprit.

Yi Jin Jing 易筋经


Le « Yi Jin Jing » (traduit par Renforcement des Tendons) est une technique traditionnelle chinoise qui date des époques Nanbeichao (420-581).

Elle a pour but d’assouplir les tendons et les muscles, de renforcer les ligaments et les os. Cette « musculation chinoise » augmente la force, change la qualité des muscles sans modifier leur volume, servant ainsi de base aux arts martiaux.

Elle favorise la circulation du sang et de l’énergie ainsi que l'harmonisation des fonctions des organes. De ce fait, elle exerce une influence réelle sur la prévention des maladies.

Les mouvements qui font plier, étendre, pencher, pivoter, contracter et relâcher le corps, mettent en jeu les antagonismes musculaires et un fort enracinement au service de l'équilibre et d'un jaillissement de l'énergie.

6 sons thérapie 六字诀


Les six sons thérapie (Liu Zi Jue) font partie de la pratique taoïste.

Il en est fait mention pour la première fois dans le livre du médecin taoïste LIANG HongJing de l'époque des dynasties du Nord et du Sud (NanBeiChao - 420-581 ).

Les exercices permettent de transformer les émotions négatives en énergie vitale, d'harmoniser les organes vitaux, de régénérer les énergies en transmutant la tristesse en dynamisme, la peur en courage, la colère en compassion, la haine en amour, l'inquiétude en confiance et la douleur en plaisir.

Cette pratique de Qi Gong utilise le pouvoir vibratoire du son émis et orienté dans le corps pour évacuer le Qi pervers accumulé dans nos organes par des émotions trop fortes, des excès de nourriture et la pollution de l'environnement.

Jeu des 5 animaux 五禽戏


Le Jeu des 5 animaux (Wu Qin Xi) date de l'époque des Trois Royaumes (220-265 après JC ).

Il fut mis au point par un célèbre médecin considéré comme le père de l'anesthésie et de la chirurgie, nommé Hua Tuo qui jugea bon d'imiter les mouvements typiques de cinq animaux : le tigre, le cerf, l'ours, le singe et la grue. D’après les documents historiques, les Chinois ont commencé, il y a 4 000 ans, à se fortifier et à se guérir en imitant les mouvements des animaux et des oiseaux.

Ayant fait un bilan des nombreuses expériences et théories de ses anciens, Hua Tuo a inventé les Exercices d’imitation de cinq animaux.

Dans la biographie de Hua Tuo des Annales des Trois Royaumes, on lit ceci (selon Hua Tuo) :
Le corps humain a besoin de mouvements qui lui soient propres. J’ai une méthode appelée Exercices d’imitation de cinq animaux. Je l’ai pratiquée constamment. A l’âge de plus de 90 ans, j’ai toujours l’ouïe fine, la vue perçante et les dents solides et complètes.
 

Haut